Budget 2014-15 – Réaction de TRANSIT. Inquiétudes sur le Fonds vert

Communiqué de presse
 
Québec, le 10 février 2014 – TRANSIT, l’Alliance pour le financement des transports collectifs au Québec, s’inquiète du silence entourant les sommes attendues, viale Fonds vert, pour le développement de l’offre de service en transports collectifs au Québec. Alors que le gouvernement du Québec s’est fixé un objectif ambitieux de 30% d’augmentation des services en transport collectif d’ici 2020, il n’a annoncé aucun moyen financier pour y parvenir dans son budget dévoilé aujourd’hui. L’Alliance constate même un recul par rapport aux années antérieures.

« En juin 2012, le gouvernement précédent avait annoncé que les deux tiers du Fonds vert allaient être consacrés au développement des transports collectifs d’ici 2020, soit au moins 250 M$ par an. Or, la Stratégie nationale de mobilité durable prévoit n’y consacrer que 132 M$ par an. Où va la différence? Le budget d’aujourd’hui n’explique rien. C’est très inquiétant. » affirme Christian Savard, directeur général de Vivre en Ville et porte-parole de TRANSIT. (Les documents sont fournis en annexe)

Autre inquiétude : diminution et manque de transparence du FORT

L’Alliance se demande comment le gouvernement pourra financer ses engagements de projets transports, à la fois avec le flou sur les sommes du Fonds vert, et la diminution des revenus du Fonds des réseaux de transport (FORT). Avec plus de 100 millions de revenus en moins au FORT par rapport aux dernières prévisions budgétaires, la marge de manœuvre du gouvernement est bien mince. Rappelons que les besoins en maintien et en développement des infrastructures de transports collectifs s’élèvent minimalement à près de 14 G$ d’ici 2020.

Tout comme le Vérificateur général du Québec mercredi, TRANSIT déplore également le manque de transparence comptable aux budgets de ces fonds spéciaux. Aucun détail sur les dépenses du FORT et du Fonds vert n’a été dévoilé aujourd’hui.

L’Alliance appuie par ailleurs la demande du gouvernement du Québec à l’égard du gouvernement fédéral, pour que le financement du SLR Champlain soit assuré par le volet « Infrastructures nationales » du Fonds Chantiers Canada. TRANSIT demande cependant au gouvernement du Québec de consacrer au moins 30% du Volet « Infrastructures provinciales et territoriales » du Fonds Chantiers Canada aux projets de développement des transports collectifs. Rappelons que depuis le début de ce programme, en 2007, aucun projet de développement de transport collectif n’a été soumis par le gouvernement du Québec.

 

– 30 –
À propos de TRANSIT
Depuis sa création en août 2011, TRANSIT a fait état de plusieurs recommandations pour pallier la crise des transports et aider le gouvernement et les organisations de transports collectifs à atteindre leurs objectifs d’achalandage d’ici 2020, dont le rééquilibrage des investissements en transports (30% aux transports collectifs), multiplier par cinq le financement du développement de l’offre de service en transport collectif via le Fonds vert et l’utilisation du Fonds Chantiers Canada pour financer les projets de transports collectifs au Québec.

Renseignements :
Philippe Cousineau Morin
514-799-1906
info@transitquebec.org